22 septembre 2020

22.09.2020 Journal #9 – Les murmures de l’automne qui approche à petits pas…

L’automne est là…

Bizarrement, en ce premier jour officiel de l’entrée dans la saison froide, je me sens bien, heureuse de l’accueillir.

Depuis l’an dernier, je vis beaucoup mieux les changements de saison. Depuis que je suis plus attentive à l’instant présent, que je savoure chaque saison, je m’aperçois que je les aime toutes, de façon différente. Longtemps, l’été a été ma saison préférée… mais depuis 2 ans, c’est l’automne qui me fait vibrer. En même temps, ça fait tellement sens… déjà parce que c’est « ma » saison… si l’automne était une saison, je crois qu’elle serait Scorpion. 😉 Ensuite parce que j’aime l’ambiance cocooning qui s’installe doucement.

Bon, personnellement, je ne suis pas du style à changer toute ma déco pour faire de mon appart une réplique d’un intérieur cosy scandinave mais depuis quelques jours, mes envies de thé chaud et de lecture lovée sur le canapé reviennent… et ça, c’est un signe qui ne trompe pas !

L’automne est pour moi la saison de l’introspection active, intentionnelle (quand l’hiver est la saison de l’hibernation passive, à chiller devant une série 😆). Et je compte bien la vivre ainsi ! Et puis rester dans l’action inspirée, aussi, parce qu’en ce moment, je déborde d’énergie créative et que c’est vraiment trop agréable.

Les journées, et leurs émotions, se suivent et ne se ressemblent pas : j’enchaîne les bonnes nouvelles et les élans effervescents avec des nouvelles moins bonnes dans le domaine privé (sans qu’il n’y ait rien de vraiment grave) et je ne me sens pas ébranlée. J’accueille les différentes émotions avec une sérénité que je n’aurais jamais soupçonné.

Les 6 derniers mois (entre le confinement, le contexte sanitaire actuel, mes bouleversements professionnels, …) ont été transformateurs à bien des égards. Et cette nouvelle façon de vivre mes émotions, beaucoup plus apaisée, en est une des manifestations.
J’apprends aussi à ne plus faire miennes les émotions des autres. Ca m’est de plus en plus facile. Non pas que je devienne indifférente, au contraire. Mais en me reconnectant à mon corps et à mes ressentis, j’apprends mieux à distinguer ce qui m’appartient et ce qui appartient à l’autre.
J’ai aussi appris, pour garder ma santé mentale, à me mettre dans ma bulle, à couper les réseaux sociaux et les conversations whatsapp, quand j’étais trop perméable aux bruits du monde.

Cet automne, je veux continuer sur ce chemin de connaissance de moi-même. J’ai aussi envie de prendre plus de temps pour faire de l’art journaling profond. Ce que je veux dire, c’est que ces derniers temps, je crée sur des plages horaires courtes, sur des sujets légers. Et là, je sens que mon envie de profondeur revient. Est-ce un autre signe de l’automne qui approche ?

Peut-être… qui sait ?

A demain !
Sofia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *